:: Bureau administratif :: Annexes du forum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Races jouables
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/06/2018
Mer 11 Juil - 22:05
Voir le profil de l'utilisateur
Mystown regroupe dans ses rues toute une variété de communautés. Au seins de cette ville, les humains demeurent majoritaires. Mais, ils ne sont pas les seuls à occuper ce sanctuaire : de nombreuses autres races les côtoient, des êtres intelligents et possédant des dons incroyables vivent avec eux, aussi bien pour leur meilleur, que pour leur pire.

Sommaire :

<a href="#banshees">Banshees</a>
<a href="#dragons">Dragons</a>
<a href="#fairies">Fairies</a>
<a href="#sirenes">Sirènes</a>
<a href="#sorciers">Sorciers</a>
<a href="#therianthropes">Thérianthropes</a>
<a href="#vampires">Vampires</a>


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/06/2018
Jeu 12 Juil - 12:48
Voir le profil de l'utilisateur
<div id="banshees">Banshees

A venir</div>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/06/2018
Jeu 12 Juil - 12:49
Voir le profil de l'utilisateur
<div id="dragons">
Dragons


Ces légendaires créatures, recouvertes d’écailles et cracheuse de feu, pouvant voler dans la cime des cieux, furent à la fois craintes et respecter à travers le monde entier. Ces véritables forces de la nature font parties des plus puissantes créatures du bestiaire. Qui n’a pas entendu un récit épique, où un valeureux héros, partit affronter la bête à écaille aussi haute qu’une montagne pour sauver une Jouvencelle en détresse et mettre la main sur un trésor. Ou bien bénéficier de leur savoir millénaire, transmise de génération en génération, et ayant beaucoup contribuer à la civilisation. Ces immenses reptiles volants sont apparus bien avant l’âge des hommes, à la préhistoire même, et seraient les derniers témoins de l’âge le plus ancien de notre planète.

On raconte même qu'ils auraient vécu à l'époque des dinosaures et que leur intelligence leur aurait permit de survivre au grand cataclysme. Ainsi, leur population à pus croître de nouveau, devenant des bêtes de légendes sur Terre, inspirant beaux nombres de nos mythes. Certains mêmes furent considérés comme des divinités durant l'antiquité. Mais bien que la considération qu'on leur portait, varié d'une région à une autre, pour eux, il s'agissait d'un âge d'or, qui prit violemment fin durant l'air moyenâgeuse. Ces créatures devinrent vite diabolisées, et furent la proie e nombreux chevaliers, chasseurs de monstre ou hommes cupides. Cette espèce aurait pu s’éteindre, s’ils n’avaient pas pris une lourde décision. Avec l’aide de magiciens et d’alchimistes lors d’une importante réunion remontant vers le début du XIIe siècle, les dragons sacrifièrent leur apparence d’origine pour se confondre avec le reste de la population humaine. Ce procédé se répercuta sur leur descendance même, jusqu'à nos jours, leur permettant de permuter entre une forme humaine et semi-draconique.

Origines :

Eurasie, Afrique du Nord, Amérique Centrale.

Transformation et Apparence :

Il n’existe qu’une seule manière de devenir un dragon et ceux par naissance. Une morsure ou une griffure ne fera rien si ce n'est une insupportable douleur, voir la mort. On raconte que certaines potions aideraient à copié leur apparence, mais cela n'est que superficiel, créant même de terribles effets secondaires. Donc, un dragon n'apparait que par naissance. Petite particularité, si ses deux parents sont des dragons, l'enfant sera un dragon à coup sûr. Mais si ce n'est qu'un de ses parents, alors c'est la mère qui transmet le gène dragon à l'enfant. Car, les dragons naissent dans des œufs. La mère le vit comme un accouchement standard, mais au lieu que ce soit un bébé qui sort, c’est un œuf qui abritera pendant quelques mois le futur enfant, qui lui une fois sortie, aura déjà une apparence hybride pendant quelques jours, avant de devenir complétement humain physiquement. Les dragons par contre, ne peuvent avoir beaucoup d’enfant, et ce, malgré une longue longévité. C’est entre trente et cinquante ans que les femelles peuvent mettre au monde une descendance, et encore, on ne compte pas plus de trois enfants maximums.

Côté apparance et transformation, les dragons ne peuvent plus retrouver le forme d'origine avant la "Grande cérémonie du Phénix". Contrairement aux thérianthropes qui peuvent connaître différents stades de transformation, les dragons eux, n’en connaissent que deux. Il y a leur apparence humaine, puis la partielle. Ils peuvent dans ce deuxième cas, avoir juste par exemple des yeux qui changent de couleur, des crocs ou des griffes. Sinon, cela peut-être plus visible comme une peau recouverte d’écaille, un visage reptilien, des cornes et pour certains, des ailes qui sortent du dos. Mais ils resteront toujours dans une forme hybride, sans jamais pouvoir devenir un dragon pleinement.


Leur apparence varie d’un individu à un autre. En commun, ils ont tous une peau recouverte d’écaille, des griffes, des crocs et des cornes. La couleur des écailles diffère pour chaque dragon. Certains peuvent même avoir des caractéristiques particulières, comme par exemple de la fourrure, ou une crinière qui rappelle ceux d’Asie, ou des plumes pour l’Amérique latine. Autre particularité, sous forme « dragon », les yeux adoptent une couleur qui correspond au souffle que ce dernier peut produire, rouge ou orange pour les cracheurs de feu, bleu ciel ou blanc pour les cracheurs de glace, et vert pour les cracheurs de venin.

Avantages et inconvénients :

Les dragons sont les créatures les plus puissantes de la ville. Ils possèdent une force dépassant celles des thérianthropes, ils ont un puissant odorat et détecter la chaleur autour d’eux, ce qui en font de véritable détecteur. Sans oublier bien entendu leur principale caractéristique, le souffle. Certains peuvent cracher du feu, provoquant d’épouvantable incendie, d’autres geler tous ceux qui se trouve sur leur passage. Et pour des plus rares, brûler et contaminer ceux qui sont toucher par leur souffle mortel prenant l’apparence d’un nuage vert nocif. Et comme si cela ne suffisait pas, chacun peut contrôler son propre élément à sa guise comme avec de la patte à modelé.

A ne pas oublier que les dragons bénéficient d’une incroyable longévité. De leur naissance à la trentaine, le vieillissement suit son court normal, mais après, il est incroyablement ralenti, permettant à ces derniers de vivre des siècles. Le plus vieux connu aurait tout juste dépassé les mille ans, avant de s’éteindre.

Sous forme humaine, les dragons sont sensibles à toutes formes d’attaques, alors que leur forme draconique leur offre une puissante protection naturelle. Ils résistent aux maladies, ayant un système immunitaire faisant penser à celui de la chauve-souris et qui les aides à se régénérer rapidement.

Niveau point faible, ils ne sont pas protégés faces au poison. Sous forme humaine, hormis leur force, ils restent très proches des autres humains. Mais sous forme draconique, ils sont plus lent qu’un loup-garou et on un peu plus de mal à se battre au corps à corps.

Il existe un minerait, très rare, difficile à se procurer, mais efficace contre eux. L’acier, le métal, l’argent, et même le mercure ne leur font rien, mais ce que les anciens nomment « Orichalque » leur fait autant de dégâts qu’un couteau ou une balle en plomb pour les humains. Ce métal de couleur rouge peut être fondu à très haute température et être manipulé par la suite pour varier tout un arsenal. Rares sont les marchands pouvant en vendre, tellement rare qu’on dit ce métal légendaire.

Autre point faible, il s’agit d’un trait psychologique. Bien que niveau caractère, les dragons sont différents entre eux, tous peuvent tomber facilement dans l’arrogance. Le soufre qu’ils ont dans les veines fait bouillir leur sang et peut les tromper, les poussant à se surestimer et parfois, prendre des risques inconsidérés.

Vie sociétale :

Il n’existe aucune particularité dans la vie sociale d’un dragon. Tous sont différent. Certains préféreront vivre en solitaire, d’autres en groupes. On peut en voir se concentrer autour d’une famille, ou d’une communauté très hiérarchiser.

Certains préféreront une vie calme, reculer et/ou en quête de connaissance. Tandis que d’autres se montreront violent, destructeur, voir même dominateur. Des dragons resteront dans leur coin ou auront une attitude humble, alors que d’autres chercheront le pouvoir.

Pour faire court, il est impossible de faire une généralité chez les dragons. Chacun menant sa vie comme bon lui semble, et peut très bien être une menace ou un allié précieux. Ils peuvent donc très bien s’adapter à la vie commune sans se faire remarquer et vivre en parfaite harmonie, ou justement provoquer le chaos.

De toute manière, que vous soyez à côté d’un dragon calme ou quelque peu énervé, il est toujours de bon conseil de ne pas trop le déranger.


Attention :Faisant partie des races les plus puissante, il ne sera toléré de jouer un dragon qu'à partir d'un Deuxième compte et après examen du conseil de la ville. </div>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/06/2018
Jeu 12 Juil - 12:49
Voir le profil de l'utilisateur
<div id="fairies">
Fairies

Les fairies ont connus de nombreux noms à travers divers peuples et générations. On leur prête également plusieurs formes avec des pouvoirs très variés. Cependant, malgré les différences qu’on peut noter d’une contrée à une autre, les fairies sont considérés comme des esprits de la nature, souvent relier à un lieu précis ou un élément. De ce fait, ces créatures sont considérées bien plus anciennes que l’homme, en réalité, elles seraient même les premières à avoir fouler cette terre.

Leur histoire par contre, reste très flou. Mise à part qu'ils ont tous une origine commune, la nature, on ne sait pas grand chose du reste. Toutefois, on sait qu'ils se sont tous divisé en de nombreux groupes, et sous groupes dont on retrouve trace dans les légendes humaines. Par exemple, chez les anciens grecs, on parlera de Nymphes, en Europe durant l'air médiéval, ce seront des fées. Ou bien des Aziza en Afrique. Quoi qu'il en soit, les Fairies font partie des rares créatures surnaturelles ayant bénéficier d'une très bonne image durant presque toute leur existence. Malheureusement, à cause de l'air moderne, leurs milieux se meurent, pollué et détruit, affaiblissant et condamnant ces êtres fabuleux, qui ne sont pas porter sur la violence. On ne sait pas grand chose de leur histoire, et on risque de les en effacer à jamais.

Origines :

Eurasie, Afrique.

Transformation et Apparence :

Le seul moyen connu pour devenir un Fairy, c’est par la naissance. Il suffit juste que l’un de ses parents en soit un, pour que l’enfant possède oui ou non certains dons. Cela-dit, d’après certaines rumeurs, des personnes auraient réussi l’exploit d’en devenir grâce à une certaine magie. Quelques-uns mentionneraient un rituel accomplit par une Fairy ou Fée, d’autres par un objet magique ou une potion, voir encore un sort. Mais jamais de telles déclarations ne furent vérifiés.
Sinon, lors d’une naissance, les parents ou juste la mère, part rejoindre son milieu afin de donner naissance. Ceci favoriserait le lien entre son enfant et la nature et l’aiderait dans le développement de ses pouvoirs, s’il s’en découvre.

En apparence, les fairies ressemblant aux êtres humains. En réalité, ont les dit d’une très grande beauté, possédant un charme incroyable, faisant tourner les têtes. Mais comme pour la plupart des autres créatures, les fairies ont un autre visage. Pouvant fusionner avec leur élément, que ce soit avec le bois, des arbres, l’eau, le feu ou la terre, leur apparence change et peuvent se métamorphoser en quelque chose de chimérique pour se défendre par exemple.

Avantages et inconvénients :

Le principal avantage des Fairies, et leur extraordinaire lien avec la nature. S’ils se retrouvent blesser, même mortellement, malade etc. Il leur suffit de fusionner avec le milieu qui leur est attaché pour se soigner. Par exemple un Fairy qui est lié à la forêt, fusionne dans un arbre et entre dans une sorte d’hibernation, le temps qu’il se soigne. Ce même lien leur confère des pouvoirs, comme celui de contrôler leur élément à leur guise, comme provoquer de puissantes vagues, des tremblements de terre, ou faire pousser une plante pour se défendre. Mais attention, ils ne peuvent contrôler que l’élément lié.
Parmi ces éléments, on note l’eau, la forêt, la terre et la roche, le feu et pour des plus rares, l’air.
Ils résistent à la plupart des poisons, sauf ceux de nature magique.

Au niveau physique, ils sont très agiles et rapides et peuvent même être de bons nageurs, ce qui en font des adversaires redoutables lors de compétitions sportives. De plus, ils possèdent un charme naturel qui fascine, et dont certains dit-on, posséderaient une voix rappelant celles des sirènes.

Par contre, ce sont loin d’être de grands combattant. Leur force reste semblable à celle d’un humain et ne sont pas prédisposer pour le combat. Ils peuvent fusionner avec leur élément pour augmenter leur force, mais l’inconvénient et que cela peut nuire à toute stratégie de combat, les faisant plus passer pour des guerriers bourrin que pour des guerriers adroits.

La fusion est leur plus grand avantage, mais aussi faiblesse. On dit que tant que la nature existe, les Fairies aussi. Mais s’ils se retrouvent couper trop longtemps de leur élément, le record étant trois jours, ils dépérissent, se fanent comme une fleur et disparaissent.

Poussière de fée :

Quand un Fairy se transforme en fusionnant avec son élément, il produit une sorte de poussières doré qui sort de son corps et le recouvre. Cet élément lui permet de procéder à la fusion, mais surtout à lancer la procédure de régénération. Récolter, les fées peuvent s’en servir également pour soigner d’autres personnes, aussi bien contre la maladie que les blessures. Hélas, ils se font traquer par des chasseurs et sorcier à cause de cette poussière dite magique. Et le plus tragique, c’est que ce pouvoir de guérison ne fonctionne que par la main vivante d’un Fairy, sinon dans le cas contraire, la poussière pousse l’individu dans des crises de démence et à des effets inverses de ceux à quoi on attendait. Ceci dit, cette poussière possède une autre caractéristique prodigieuse. Elle peut également soigner et faire accroitre les plantes, terrestre ou aquatique.

Vie sociétale :

Les Fairies font partie de ceux s’adaptant au mieux à la vie sociétal avec les autres espèces. Peu enclin à la violence, ils ne commettent que rarement des conflits, voir pas du tout. En réalité, les fairies sont plus orienté vers des voies artistiques qu’autre chose. Musique, poème, théâtre, peinture ou mannequinat pour certains, ce sont des amoureux des arts, préférant se battre avant par les vers avant de déchainer mère nature. Le trait négatif ressortant le plus chez eux, serait leur côté lunatique, ou parfois un peu trop enfantin qui peut les rendre imprévisible. Mais sinon ils peuvent être de très bonne compagnie.

Ils aiment se rassembler entre eux, que ce soit en famille ou entre amis, pour s’amuser ou pour accomplir certains rites anciens. Cependant, ils peuvent réussir à s’entendre avec tout le monde, avec toutes les races, jouant de leur charme. Si parfois ils peuvent se montrer timide, ils peuvent faire preuve de loyauté quand ils s’attachent à quelqu’un.</div>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/06/2018
Jeu 12 Juil - 12:50
Voir le profil de l'utilisateur
<div id="sirenes">

Sirènes

Oubliez les belles jeunes femmes à la longue queue de poisson qui nagent autour de vous. La véritable menace se trouve au-dessus de votre tête. Les sirènes, créatures envoutantes, sont réputées pour faire tourner la tête aux marins perdus, leur accordant bien souvent, un funeste destin en mer. Et ceux revenant d’une telle rencontre son au bord de la folie. Créatures enchanteresses, elles furent connues depuis que les hommes sont partis à la conquête des eaux. A la foi bienveillante et malfaisante, leur humeur est aussi changeante que la mer même. Mais ça, c’est selon la légende.

Origines :

Europe

Transformation et Apparence :

Contrairement à ce que l’on pense, et ceux que les mythes nous racontent, on retrouve bien des mâles et des femelles chez les sirènes. La confusion venant du fait que les marins dans l’ancien temps, disait qu’une femme à bord portait malheur. Et, selon leur fantasme, rêvaient de créatures féminines envoutante. Alors, quand la rencontre avec les sirènes fut faite, ce fut tout naturellement, qu’on les représentait sous des traits féminins, image de la tentation et de la perdition de l’âme. Et l’image de la créature aquatique vint bien plus tard, car étant peu visible, les sirènes emballèrent facilement l’imagination. De plus, l’oiseau était plus souvent symbole du bien et de la pureté, on les représentait donc avec l’apparence de créature marine qui se rapprochaient plus du mal. Par contre, le nom reste féminin, même pour les mâles.

On peut donc naître sirène, et c’est surtout la seule manière d’en devenir une. Détail intéressant à ce propos, les sirènes pondent des œufs, qui grossies pour finir par prendre la taille d’un bébé humain. Par contre, la première transformation se fait en général vers les seize ou dix-huit ans. Mais au lieu qu’elle soit douloureuse, l’individu ressent une grande euphorie, une sensation de puissance et de liberté avant de se sentir légèrement stone. Les futures transformations se feront plus naturellement.
Par contre, il existerait un rituel pouvant transformer en sirène, consistant à manger un cœur de sirène ou rester trop longtemps exposé à un chant enfermer dans un artefact. Mais cela n’est en réalité qu’un effet secondaire indésirable.

Les sirènes connaissent deux formes. Contrairement aux médias et mythes tardives, elles ne possèdent pas de queue de poisson comme nous venons de le voir. Pareillement à celle de la légende d’Ulysse, ce sont des femmes et des hommes dotés d’ailes et au corps partiellement recouvert de plumes. En effet, la première apparence de ces créatures est celle d’une sublime femme, ou d’un magnifique jeune homme rivalisant en beauté à celle des fairies. Quand elles passent quelque part, tout le monde les regardent. Leur seconde apparence, est celle de la sirène. Leur corps se recouvre partiellement de plumes. Leurs avants bras, leurs jambes et le bassin seulement. Des serres leurs sortent du bout des ongles et des doigts et des ailes de leurs dos. Il s’agit d’une parfaite hybridation entre la femme et l’oiseau de proie.

Quand elles veulent attaquer, des dents pointues leurs sortent de la bouche, leur permettant de déchiqueter leur adversaire et bien entendue, de les dévorer.



Avantages et inconvénients :

La sirène possède de nombreux avantages à son actif. Déjà, elle peut voler à une allure incroyable, bien plus vite qu’un cheval de course et pendant plusieurs jours, quatre maximums avant de se fatiguer. Sous forme de sirène, elle peut arracher la chaire avec ses griffes, ainsi que des éléments solides comme une porte en fer par exemple. De plus, quelques soient son apparence, elle a un pouvoir sur l’esprit des gens. Sa voix est si mélodieuse, qu’elle peut envouter qui bon lui semble et mettre sous son contrôle une personne n’ayant pas une très grande force de volonté face à elle. Par contre, ce chant à un second effet, comme apaiser les esprits et faciliter les guérisons de blessure. De plus, elles possèdent un pouvoir psychique. Elles peuvent en quelque sorte, lire dans les pensées. En réalité, elles peuvent découvrir les plus noirs désires de leur proie, les envouter avec ça, créant des illusions pour les manipuler. Ou bien trouver leur plus grande peur et les terroriser avec.

Il est clair qu’affronter une sirène ne serait pas une mince affaire. Mais ces créatures envoutantes ont des points faibles. Par exemple, elles ont peur du feu, et brûlent plus facilement que n’importe qui, à l’exception des vampires. Paradoxalement, elles n’aiment pas les grands froids, pouvant facilement mourir d’hypothermie. Bien qu’immunisé aux maladies et poisons, ont peur les blesser ou les tuer avec n’importe quelle arme. Aussi, les sirènes sont hyper sensibles, ont peur les ébranler facilement sur le plan émotionnel aisément, ce qui peut les déconcentrer. Et leur chant à des limites, il ne peut se concentrer que sur une seule personne à la fois.

Toutefois, il existe un détail à ne pas négliger et qui à son importance. La légende racontant que les sirènes dévorent la chaire humaine est fondé. En effet, dans la chaire se trouve des fluides fort utiles pour leur survie, mais aussi pour accroitre leurs dons. Ce rite est par contre à double tranchant. Si une sirène consomme trop de viande, elle finit par perdre la raison, devenant sauvage et attaquant tout ce qui bouge par sadisme. Elle devient ce que l’on nomme Harpie. A l’inverse, le fait d’en consommer moins ou presque pas, fait dépérir la sirène, lui faisant perdre ses dons peu à peu, avant de mourir.

C’est pour cela que beaucoup d’entre elles, préfèrent consommer de la viande animale à la place, même si les effets sont moindres. En effet, cette nourriture n’apporte que le strict nécessaire pour vivre, et utiliser leurs dons à leur plus bas niveau. Malgré cela, ces dernières souffrent de la mauvaise réputation des autres.

Vie sociétale :

Rien n’est plus imprévisible et mystérieuse qu’une sirène. De nature lunatique, elle peut à la foi vouloir vous aider, que vous tuer après. Généralement, elles aiment rester ensemble, surtout avec leur famille. Elles s’installent toujours prêt d’un point d’eau, un lac ou un fleuve si ce n’est près de la mer.

Toutefois, les sirènes aiment côtoyer les autres espèces, que ce soit par curiosité, vouloir du contact, ou un petit creux. Donc, quand on rencontre une sirène, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Certains s’attendent à profiter d’un beau concert et profiter de la douceur de leur caractère, d’autres à voir leur dernière heure.

On les dit charmeuse, aimant séduire et provoquer. Car de là vient leur véritable pouvoir, et la popularité ne les indispose pas. D’ailleurs, un peu comme les Fairies, les sirènes ont une préférence pour le domaine artistique, surtout pour le chant et la danse. Et dans les concours, il est presque impossible de les battre. Par contre, elles restent très rares, et ne dévoilent que tardivement leur véritable nature, même à Mystown. Certains pensent que c’est pour se protéger, éviter d’être craint et finir accepter malgré les sirènes cannibales, d’autre que ce serait un jeu sadique.



</div>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/06/2018
Jeu 12 Juil - 12:50
Voir le profil de l'utilisateur
<div id="sorciers">
Sorciers

Ils peuvent porter différents noms, magiciens, shaman, druide, prêtre même, sorcier noir, ritualiste, etc. Mais tous ont un point en commun, celui d’avoir le don de maîtriser la magie sous différentes formes Très rependue dans les légendes populaires, le sorcier ou la sorcière possèdent même la place dominante, jouant un rôle qui peut être à la fois bénéfique, que maléfique.

En effet, chaque pratiquant des arcanes avait un rôle précis dans la société où il se trouvait. On peut noter par exemple les membres d'un clergé antique, de la vieille sorcière des marrés, du druide dans la forêt, du guérisseur ermite etc. Chacun avait droit à une forme de respect et de crainte. N'ayant peu d'histoire commune, chacun possède son propre récit de ses aventures. Toutefois, leur place fut menacer pour la plus part durant le moyen-âge et début de la renaissance. Des persécutions furent lancer pour lutter contre la magie. Le but radical était de tuer tout pratiquant des arcanes pour éradiquer les mages noirs. Mais ceci eut l'effet inverse. Les mages noirs devinrent plus fort, n'ayant plus d'opposant sur terre à leur mesure et déclenchèrent les pires fléaux durant cette époque.

Aujourd'hui, d'anciens pratiquants et familles de sorciers, tentent de se relevé, mais avec beaucoup de mal, se retrouvant encore affaiblit pour beaucoup, mais gardant espoir qu'ils retrouveront leur grandeur.

Origines :

Partout dans le monde.

Devenir sorcier :

Il s’agit sans doute du groupe aux origines les plus mystérieuses. Difficile à savoir comment ces pratiquants des arts magiques sont apparus et on leur prête diverses genèses à leur apparition, sans se douter qu’elles pouvaient toutes êtres vrais.

Il ne semble t’y avoir de règle précise pour devenir un sorcier, ou un magicien. Certains naissent avec ce don tout simplement, à cause d’un des deux parents ou les deux, ou bien d’un ancêtre lointain. Pour d’autres, ils ont pu acquérir leur pouvoir d’une autre manière, que ce soit un autre sorcier lui ayant enseigné ses secrets, ou bien par un rituel, un objet magique et parfois même une potion. Ces derniers cas sont plus rares, car les sorciers semblent avoir une préférence de faire perpétrer leur ligné, plutôt que de laisser venir une personne étrangère chez eux, venant juste de gagner ses dons magiques.

Avantages et inconvénients :

Le sorcier possède de grands pouvoirs qui peuvent varier d’une personne à un autre. Cela peut être dû à ses origines et son éducation qui le pousseront à se spécialiser dans un domaine, ou se varier. Par exemple, un druide aura une plus grande maîtrise de la nature qu’un élémentaliste. Ou ce dernier sera mieux maîtriser les éléments qu’un nécromancien. En plus, les mages peuvent aussi savoir concocter diverses potions aux usages variés ainsi qu’enchanter des objets qui peuvent aussi bien être utiles au combat que durant la vie de tous les jours.

Par contre, l’inconvénient est que le sorcier subit les mêmes maux que le commun des mortels. Il peut tomber malade, se blesser facilement et mourir d’une arme à feu. Il peut également finir empoisonner et il est soumis aux effets du temps. Par contre, il existe une règle imposait à tous, ne jamais dépasser une certaine limite dans sa puissance, sinon, le mage se verrait consumer par sa propre magie.

Vie sociétale :

Concernant sa vie sociale, le sorcier fait sans nul doute partie de ceux arrivant le mieux à vivre au milieu de tout le monde. Physiquement ressemblant aux humains, le sorcier ou la sorcière peut passer sans problème inaperçu. Et bien qu’on les représente souvent en quête de savoir et de puissance, en réalité chacun est différent des autres. Certains peuvent se montrer cupide, solitaire et vouloir dominer les autres, d’autres peuvent être calme, vivant en paix avec autrui et fonder une famille. Ou encore, certains aiment l’érudition et s’installer dans un lieu paisible pour ne pas être déranger, d’autres peuvent préférer s’amuser, se montrer insouciant et jouer les farceurs.</div>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/06/2018
Jeu 12 Juil - 12:50
Voir le profil de l'utilisateur
<div id="therianthropes">
Thérianthropes


Ces créatures, parfois surnommées Garous, on peupler de nombreux mythes et légendes à travers le monde. Quand on vous raconte l’histoire d’un homme ou d’une femme se changeant en animal, vous pouvez être sûr, qu’il s’agit de l’un d’eux. En effet, les Thérianthropes désignent l’ensemble des êtres capables de passer d’une forme humaine à animale. Ces créatures seraient apparues en même temps que l’homme, pratiquement de la même manière. Pourtant, certains récits prétendraient que les thérianthropes auraient existé bien avant la race humaine. Leurs aptitudes, leur mentalité et le mode de transformation et de vie, varient d’une espèce à une autre. Il existe effectivement de nombreuses races de thérianthrope, mais on retrouve facilement les grandes familles.

Pendant une longue partie de leur existences, ces créatures furent considérer comme des intermédiaires entre l'homme et la nature, le mortel et le divin à cause de leur don de transformation. Ce fut donc sans surprise qu'un peu partout dans le monde, les thérianthropes accédèrent à des postes importants dans la religions. Considérer comme les serviteurs des dieux, on pouvait en trouver dans les salles d'embaumement en Egypte, dans leurs temples également, des protecteurs des sanctuaires d'Artémis et d'Apollon ou même dans des gardes d'élite, comme les Prétoriens protecteurs des Césars, ou les célèbres guerriers Berserk chez les Vikings. Néanmoins, la religion étant changeante tout comme la mentalité des peuples, de nombreux temples et sanctuaires furent fermer ou reconvertie. Les thérianthropes se sont retrouver dans ce cas à la rue, le cas de le dire. Pousser à vivre dans l'état sauvage où beaucoup gardèrent une grande rancune contre l'humanité, ainsi est né la crainte envers les loups-garous, les considérant comme des créatures maléfiques et païenne d'un autre temps.

Les Lycanthropes :

Les plus connus des thérianthropes. Ceux sont des humains, pouvant devenir des loups ou dans certains cas, des chiens.

Origines :

Régions méditerranéennes, Asie.

Transformation et Apparence :

Il existe deux possibilités pour devenir un loup-garou, par naissance, ou par une morsure ou une griffure profonde. De naissance, le futur garou connaîtra sa première transformation entre ses seize ou dix-huit ans lors de la première pleine lune suivant sa date d’anniversaire. Par morsure, ce sera la première pleine lune qui suivra la blessure.

En effet, la Lune joue un grand rôle sur la métamorphose. Quand elle est pleine, le garou connaît une transformation dite, sauvage. Son corps change de lui-même, indépendamment de sa volonté, pouvant le pousser à une frénésie violente. Lors de la nouvelle Lune, le lycan perd momentanément ses capacités, se sentant plus faibles, et son comportement se rapprochant de celui d’un humain lambda. Ceci dit, le loup-garou peut apprendre à maîtriser ses transformations et se métamorphoser comme bon lui semble. Avec une très grande maîtrise, il peut même contrer les effets de la pleine et de la nouvelle lune.

Que ce soit de naissance, ou par blessure, la transformation se déroule toujours de la même manière. La première est toujours la plus douloureuse, les os se déforment, la peau se remodelé et s’étire, tous les organes internes changent aussi. Le corps humain en temps normal ne survivrait pas à une telle transformation, mais le sang du loup contient une enzyme qui aide l’organisme à supporter les changements brutaux. Plus le lycanthrope s’entraînera et se transformera au cours de sa vie, plus il supportera la douleur, au point de ne plus rien ressentir, ou à peine.

Le loup-garou peut connaître diverses phases de la transformation. Elle peut être partielle, yeux jaunes, crocs, griffes ou une ou plusieurs parties du corps recouvertes de fourrure… Demi transformer, où l’on peut avoir une parfaite hybridation de l’homme et de la bête, un loup ou un chien sur ses deux pattes arrière, musculatures surdévelopper, ou, dans de rares cas qui demandent une maîtrise totale, devenir complétement un animal.

Le pelage de la créature varie d’un individu ou un autre, on peut trouver des lycanthropes noir, roux, brun, gris, et même blanc. La couleur des yeux désigne leur niveau dans la hiérarchie, bleu, il est un loup solitaire, jaune, membre d’une meute. Rouge, il s’agit de l’Alpha.

Avantages et inconvénients :

Le lycanthrope, que ce soit sous forme humaine ou lupine, à ses sens et ses capacités supérieur à celles d’un humain lambda. Il est beaucoup plus fort, plus agile, plus rapide… Il peut entendre et voir sur de longue distance, possède un puissant flaire et sont même doter de nyctalopie. De plus, ils possèdent un don de régénération incroyable. Ceux qu’il faudrait des jours pour un humain à cicatriser, ne mettraient que quelques minutes ou quelques heures pour le lycan. Si sous sa forme lupine ou lui coupait un membre, il repoussera. Cette capacité les immunise à la plupart des maladies.

Ces forces de la nature connaissent quelques limites. Principale point faible, l’argent. Au contact de ce métal, de quelques formes que ce soit, le garou ressentira une intense brûlure et peut ne jamais se régénérer complétement, lui laissant une belle cicatrice. Les ultra-sons peuvent les désorienter. À la manière d’un puissant sifflet pour chien, ou de quelques choses d’imperceptible pour l’homme, mais puissant pour les lycans, leur ouïe se retournent contre eux, les désorientant complétement, pouvant parfois les paralysés. Et, même s’ils sont immunisés à la plupart des maladies, les garous peuvent être empoisonné, surtout avec la célèbre plante, « l’aconit tue-loup ». Si le loup-garou se retrouve contaminer avec cette plante, sous n’importe quelle forme, il se verra devenir de plus en plus faible. Tout comme sous la Nouvelle Lune, le garou se verra privé de ses dons peu à peu et se retrouver au même niveau qu’humain lambda. Sauf que l’issus est tragique. Si le lycan ne reçoit les soins nécessaires, il mourra et ce, d’une manière lente et douloureuse.

Vie sociétale :

Les lycanthropes peuvent vivent comme n’importe quel autre être humain, se confondant parfaitement à leur environnement. Mais la plupart ont une préférence pour vivre en meute. En effet, on considère aux moins, trois modes de vie pour les loups-garous. Néanmoins, on y retrouve plus ou moins les mêmes très de caractères, comme le feu d’être loyale, protecteur et territoriale.

Le premier et la plus classique, est celui du loup solitaire. Cela peut-être un loup bannit, ou préférant vivre de son côté, menant son existence comme bon lui semble. Il est totalement indépendant, mais ne peut bénéficier des avantages de faire partit d’une meute.

Le second est celui de faire partie d’une meute. Se regroupant aussi bien dans la vie humaine que lupine, ces garous vivent en groupe, et suivent un modèle de vie imposait par le chef, l’Alpha. Tous sont voués à leur meute, et en particulière à leur chef, lui vouant obéissance et respect. Unis, ils voient leur puissance augmenter, tant avec leur nombre que sur leur propre force, et cela, à chaque nouvelle recrue. Tous fidèle les uns envers les autres, s’attaquer à l’un, mènent à voir débarquer les autres. Les yeux des bêtas sont jaunes, alors que ceux des alphas sont rouges.

Le troisième mode de vie est quelque peu particulier. Rare sont ceux qui en font partit, au point d’être considéré comme une légende, ceux qui rassurent la plupart des lycans. On les surnomme les « Ghost Wolves ». Ce seraient des lycans vivant de manière indépendante. De leur choix ou de celui de leur congénère, on pense à un mélange des deux car cela touche essentiellement les garous blancs, car on verrait en cette espèce des êtres maudits. Et cela, à cause de leur nature violente et haineuse envers leurs semblables, massacrant juste par plaisir tous ceux qui se trouvent sur leur route, et ceux, sans raisons. La couleur des yeux est noire.


Les Galéanthropes :


Plus souvent désigné de manière plus courte « Chat-garous », ces thérianthropes concernent l’ensemble des créatures passant d’une forme humaine à féline.

Origines :

Proche-Orient, Asie

Transformation et Apparence :

Pour devenir un galéanthropes, il existe deux manières semblables aux loups-garous. La première est de naissance, si au moins, un des parents est un garou. La deuxième, qui diffère un peu des lycanthropes, et que seule une griffure bien profonde peut donner le gène du félin alors qu’une morsure risque juste de provoquer une infection, mais elles ne sont pas plus dangereuses. S’il tient de ses dons par naissance, le galéanthropes connaîtra sa première transformation à sa majorité lors de la prochaine pleine lune ou bien celle suivant la blessure.

Contrairement aux loups-garous, les galéanthropes sont moins soumis aux effets de la Lune. Quand elle est pleine, ils ressentent un puissant désire de se transformer, sans pour autant le faire. Par contre, sous forme humaine, ils peuvent adopter un comportement excessif, surtout la nuit. Mais ils ne connaissant qu’une transformation sauvage durant l’année, ceux pendant le solstice d’été en plein jour. Par contre, c’est durant celui d’hiver qu’ils se sentent plus faibles et s’approchent d’avantages du commun des mortels.

La première transformation est la douloureuse car le garou n’est pas encore habitué à ce genre de changement physique. Le corps connait une violente transformation biologique, modifiant os et organes. La peau s’étire, pouvant faire penser à un écartèlement et les os donnent l’impression de se briser. Ils possèdent une enzyme similaire aux loups-garous dans leur sang, les aidaient à supporter le changement de corps pour éviter l’arrêt cardiaque. Plus ils se transformeront, plus ils arriveront à maitriser leur pouvoir de transformation et à supporter la douleur. Certains même, ne ressentent plus rien.

Le galéan connait différentes phases de la métamorphose. La partielle, juste une partie du corps change ou un début de transformation, la demie où vous pouvait avoir en face de vous, un puissant lion guerrier sur ses pattes arrière pouvant vous arracher la tête, et la complète, qui est celle où le garou devient totalement un animal, plus aucune trace humaine n’est visible.

Ils existent différents types de Galéanthropes. On y trouve le plus commun, comme le chat. Mais on peut y croiser égalmeents ceux de typé lions, tigres, pumas etc. Qui sont un peu plus rare. La couleur de leur pelage varie d’un individu à l’autre, dépendant des parents et des origines de l’individu, tout comme la couleur des yeux qui ne semblent désigner pas grand-chose.

Avantages et inconvénients :

Quelque soit leur apparence, le félin-garou possède des sens et des aptitudes surhumaines. Ils sont largement plus fort que ces derniers. Par contre, cette force est en-dessous de celle des lycanthropes, mais leur agilité et rapidité dépassent les leurs. Ils sont même plus discrets, pouvant se déplacer sans bruit, et possède également la nyctalopie et selon la légende, retombent toujours sur leurs pattes. Ce sont de grands chasseurs, et leur don de régénération égale celle des lycanthropes. Ils ont aussi une meilleure résistance aux maladies et poison que les humains.

Les galéanthropes sont plus sensibles aux maladies que les lycanthropes. Sinon, leurs faiblesses restent très proches, à la place de l’argent, c’est le mercure, qui leur brûlent et peut ralentir leur régénération, pouvant provoquer la mort. Les forts son, ou ultra-son les désoriente, et ils mettent plus de temps à retrouver la vue, s’ils se font éblouir.

Vie sociétale :

Les galéanthropes peuvent très bien s’intégrait dans la vie humaine. Ils peuvent bien prendre un métier tranquille comme bibliothécaire, que champion de boxe. Ils sont connus pour être lunatique, passant d’un état extrême à l’autre. Très autonome, ceux sont de grands solitaires défendant leur territoire, ce qui les poussent à être des personnes jalouses et possessif. Mais on leur être aussi des traits de voleur, mais aussi de joueur. C’est le jour et la nuit avec eux.

Il n’existe pas de meute ou de tribu, du fait qu’ils sont indépendants, préférant rester seul. Par contre, on note qu’ils sont plus liés à leur mère qu’à leur père, qui cette dernière est très protectrice envers sa famille, élevant souvent seule ses petits jusqu’au jour où ces derniers décident de quitter le nid.</div>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 30/06/2018
Jeu 12 Juil - 12:51
Voir le profil de l'utilisateur
Vampires

A venir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: